Les pesticides sont des produits chimiques utilisés dans l’agriculture Pour protéger les récoltes des champignons, des mauvaises herbes, et d’autres nuisibles comme les insectes, et les rongeurs. En France, pays très agricole, les pesticides ont été très utilisé à partir des années 1950, afin d’accroître les rendements des cultures. Notre pays est actuellement le troisième utilisateur de pesticides au monde. A travers l’eau, l’air, ou les sols, ils peuvent se retrouver dans nos assiettes. Or, on sait aujourd’hui que ces contaminants chimiques sont potentiellement toxiques pour l’être humain. Ils peuvent avoir des effets indésirables sur la santé, sur la procréation, et sur les systèmes immunitaires ou nerveux. Pour les fruits et les légumes, les résidus de pesticides se retrouvent au niveau de la peau. Pour les salades et légumes à feuilles, ils se retrouvent au niveau des feuilles périphériques. Voici comment réduire et souvent éliminer les résidus de pesticides sur les légumes et fruits frais que nous consommons Lavez-les soigneusement à l’eau courante. Pour plus d’efficacité, vous pouvez ajouter du bicarbonate de soude, ou du vinaigre blanc à votre eau de rinçage. En plus, le rinçage permet de débarrasser les légumes des traces de manipulations multiples entre la cueillette et la consommation, de la poussière, et d’une partie des germes. Utilisez une petite brosse pour nettoyer au besoin la peau comestible des légumes et des fruits. Par exemple la peau des pommes, des pommes de terre, ou des concombres. Si vous préférez peler les légumes et les fruits, épluchez les finement à l’aide d’un économe, et non d’un couteau qui produit des épluchures plus épaisses. Vous limiterez ainsi la perte d’une partie des vitamines, contenues dans leur peau Si vous ne les lavez pas, attention. Les pesticides, germes et poussières peuvent se retrouver dans la chair, lors du passage du couteau. Retirez les premières branches des légumes feuilles avant de les laver soigneusement. Consommez des fruits et légumes bios dans la mesure du possible, car ces produits ne contiennent que très peu de pesticide. Dans tous les cas, il faut manger des fruits et des légumes de saison. Vous éviterez ainsi les aliments produits sous serre avec des traitements fongicides importants. Privilégiez les produits locaux. Vous éviterez notamment certains insecticides et fongicides utilisés dans les lieux de stockage, notamment pour la conservation. Mangez diversifié et équilibré, les pesticides ne sont dangereux que s’ils s’accumulent dans l’organisme. Ce risque est donc moindre en variant les aliments, et la quantité consommée. Rassurez-vous, la réglementation qui se renforce progressivement, l’exclusion du marché des substances préoccupantes, et l’harmonisation européenne des limites maximales, doivent renforcer la sécurité du consommateur.