Pourquoi ne voulez-vous plus
entre parler du Bio ? Je suis une ancienne amapienne,
association pour le maintien d’une agriculture paysanne J’ai une fois participé à promouvoir les Amap Sur cette foire, j’ai préché le faux
pour avoir le vrai. J’ai entendu les parents de l’agriculteur
qui me disaient : “Mon fils est obligé d’utiliser des pesticides bios” Des pesticides bios ? Alors, moi, j’ai dit non. J’achète Bio pour ne pas manger
des pesticides. Même pas bios. Mais quels sont les pesticides ? Ah, ça, je ne sais pas… Voilà, vous ne savez pas,
et c’est tout le problème. On parle aujourd’hui
souvent de fake news. il y a l’industrie pharmaceutique
qui dit toujours, et j’ai même entendu un député,
En Marche, je crois, agriculteur à ses temps perdus, qui prétendait que le bio
utilisait des pesticides. Je lui ai demandé ce qu’il utilisait,
ce qu’il entendait par là ; il n’a pas été
capable de me dire. Évidemment, il y a
soi-disant le cuivre. Il est vrai
que c’est un métal lourd. On l’utilise avec beaucoup de parcimonie
en agriculture biologique, surtout en viticulture. La bouillie bordelaise,
c’est du cuivre essentiellement, avec du soufre. Elle sert de fongicide :
elle lutte contre des maladies. Je ne suis pas très loin
de La Roche-Posay, l’eau soufrée soigne des gens
avec des maladies de peau d’une façon tout à fait naturelle. Le soufre est présent dans la nature,
le cuivre aussi. Le tout est évidemment
de ne pas abuser de tout ça. L’agriculture biologique n’a pas fait
faire un bond à la consommation de cuivre. Ça c’est faux,
c’est complètement faux.